L'aide à la Grèce suspendue à une décision allemande 

le
0
La Cour de Karlsruhe se prononce mercredi sur la validité de la première aide accordée à Athènes. Sa décision pourrait compliquer le vote du second plan.

Angela Merkel et son gouvernement retiennent leur souffle. Réputée pour sa tiédeur à l'égard de l'Europe, la Cour constitutionnelle de Karlsruhe s'invitera cette semaine dans le fiévreux débat sur le sauvetage de l'euro. Les juges se prononceront mercredi sur la légalité constitutionnelle de l'aide financière accordée à la Grèce en mai 2010. Leur décision pourrait avoir des répercussions sur le vote des députés allemands, qui doivent se prononcer le 29 septembre au Bundestag sur un élargissement des pouvoirs du Fonds européen de stabilité financière (FESF).

Déjà confrontée à une rébellion des députés de son parti conservateur (CDU), la chancelière allemande a pris soin de séparer en deux volets le vote sur l'aide à la Grèce et celui concernant l'adoption du futur mécanisme européen de stabilité (MES). Plus d'une vingtaine d'élus de la CDU menacent de ne pas ratifier les décisions prises au Conseil européen du 21 juillet, redoutant que Berlin ne

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant