L'aide à la Grèce pourrait être accrue

le
0
De récentes déclarations de Dominique Strauss-Kahn, directeur du FMI, préparent les marchés à une extension du plan d'aide à la Grèce qui bénéficie d'un soutien de 110 milliards d'euros. La seule solution envisageable, du point de vue des économistes.

Les marchés parlent de nouveau de la Grèce. Le directeur du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn a relancé les spéculations en déclarant que le plan d'aide au pays surendetté pourrait être prolongé. Athènes bénéficie d'un prêt exceptionnel de soutien de 110 milliards d'euros sur trois ans mis en place au printemps dernier par le FMI et l'Union européenne. En échange, le gouvernement grec s'est engagé à mener une cure de rigueur sans précédent.

Les déclarations de Dominique Strauss-Kahn n'ont pas manqué de provoquer des réactions outrées à Berlin. «Tant que les Grecs s'acquittent du programme [de rigueur], ce qu'ils font très bien, il n'y a pas de raison pour prolonger le calendrier de remboursement» du plan de 110 milliards d'euros mis en place par l'Union européenne et le FMI, a déclaré un porte-parole du ministère allemand des Finances.

Amadouer Berlin

Reste que des discussions ont bien lieu sur ce thème, a reconnu le gouvernement gr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant