L'agroalimentaire se mobilise contre la taxe sur la bière

le
0
Le secteur interpelle l'Élysée et prépare la bataille au Parlement.

L'Ania tape du poing sur la table. Deux mois après l'annonce du projet de doublement de la taxation sur la bière, l'Association nationale des industries alimentaires (Ania) intensifie la pression. Après la taxe sodas en vigueur depuis le 1er janvier, celle sur la bière provoque la colère des professionnels qui la jugent «injuste» et «confiscatoire».

L'Ania en appelle directement à l'Élysée. «C'est la survie d'un tissu de 450 PME ancrées dans les territoires et pourvoyeuses d'emplois de proximité qui est directement menacée», a écrit Jean-René Buisson, président de l'Ania, au président de la République, rappelant que le candidat Hollande s'était élevé contre le principe des taxes comportementales comme celle sur les sodas. «Les taxes nutritionnelles peuvent apparaître, en première approche, intéressantes, avait indiqué François Hollande à l'Ania en mars dernier. Mais changent-elles les habitudes? (...) La taxe est de plus punitive, et frapperait d'ab

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant