L'agroalimentaire dans la tourmente en Bretagne

le
0
Une réunion de crise est organisée mercredi à Paris après les suppressions d'emploi chez Gad. Depuis deux ans, l'addition est lourde pour l'industrie agroalimentaire bretonne.

Les manifestants ne se sont pas trompés d'endroit: lundi matin, ils se sont allongés sur le tarmac de l'aéroport de Brest, symbole d'une Bretagne loin des grands marchés mais qui a su construire une filière agroalimentaire solide. Plus tard dans la matinée, ces salariés ont rejoint la RN12 pour une opération escargot à hauteur du pont de Morlaix. Mercredi, les entreprises membres de l'association Produit en Bretagne sont invitées à déclencher leurs sirènes incendie tandis qu'à Paris, Jean-Marc Ayrault réunira les six ministres concernés «pour traiter l'urgence» de la situation de l'industrie agroalimentaire bretonne.

Depuis deux ans, l'addition est lourde: 1000 suppressions d'emplois l'an passé chez Doux, 900 chez Gad la semaine dernière et, en 2014, la fermeture par le norvégien M...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant