L'agresseur présumé du militaire interpellé

le
0
L'agresseur présumé du militaire poignardé samedi à La Défense a été arrêté mercredi dans les Yvelines, à l'ouest de Paris. Connu des services de police, il a notamment été retrouvé grâce à son ADN laissé sur une bouteille de jus d'orange.

Le profil de l'agresseur présumé de Cédric Cordiez, ce militaire poignardé samedi au cutter sur le parvis de la Défense, se dessine peu à peu. Arrêté mercredi matin dans les Yvelines, cet homme de 22 ans est maintenant entre les mains des enquêteurs. Selon les premiers éléments de l'enquête, ce jeune SDF, selon les informations de BFMTV, est partisan d'un «islam traditionaliste, voire radical, depuis trois ou quatre ans». Toutefois, il n'est pas connu comme un «tenant du djihad», a-t-on ajouté en incitant à la prudence, l'enquête n'en étant qu'à son début. «L'enquête devra déterminer à quel moment il a basculé dans un projet djihadiste», a ajouté une de ces sources.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a loué le t...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant