L'Agence mondiale antidopage furieuse après le piratage de nouvelles données

le
0
La gynmnaste américaine, Simone Biles, est l'une des quatres athlètes visées par le piratage des données de l'Agence mondiale antidopage.
La gynmnaste américaine, Simone Biles, est l'une des quatres athlètes visées par le piratage des données de l'Agence mondiale antidopage.

Des hackeurs russes, à l’origine d’une première cyberattaque en août, ont dévoilé des informations confidentielles sur quatre athlètes américaines, dont Simone Biles.

L’Agence mondiale antidopage (AMA) s’est indignée, mardi– septembre, du piratage de sa base de données par des hackers russes. Dans un communiqué, son directeur général, Olivier Niggli explique ainsi :

« L’AMA regrette profondément cette situation et est consciente de la menace représentée pour les athlètes dont des informations confidentielles ont été divulguées par cet acte criminel. » Cette réaction fait suite à la diffusion de données confidentielles concernant quatre athlètes américaines ayant participé aux Jeux olympiques de Rio : la gymnaste Simone Biles, les joueuses de tennis Venus et Serena Williams, et la basketteuse Elena Delle Donne.

« Elles ont bien joué, mais pas honnêtement », ont ainsi accusé sur leur site Internet le groupe russe d’espionnage cybernétique Tsar Team (APT28) – également connu sous le nom de Fancy Bears – à l’origine de ce piratage.

Il s’agit de la deuxième attaque de ce groupe, depuis le début du mois d’août, contre le système de gestion et de localisation de l’AMA, qui lui permet d’assurer le suivi des contrôles antidopage.

Autorisations thérapeutiques Le Comité international olympique (CIO) a fermement condamné ce vol de données, estimant qu’il était « clairement destiné à souiller la réputation d’athlètes propres ». Une porte-parole de l’instance a ainsi réaffirmé auprès de l’Agence France-Presse :

« Le CIO confirme que les sportives mentionnées n’ont enfreint aucune règle antidopage pendant les Jeux olympiques de Rio 2016. » L’Agenc...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant