L'Afrique gagne ses «AOC»

le
0
Trois produits labellisés «indications géographiques protégées» permettront à des petits producteurs de conquérir de nouveaux marchés d'exportation.

Qui n'a jamais savouré des lentilles vertes du Puy, du miel de sapin des Vosges ou des châtaignes d'Ardèche? Leur renommée n'est plus à faire. Car ces saveurs ont gagné depuis longtemps leur label de qualité, une «AOC» (pour appellation d'origine contrôlée), qui certifie un produit, un terroir et un savoir-faire. Il est vrai qu'en France le terme s'est un peu galvaudé tant il existe d'AOC - plusieurs centaines, entre vins, fromages et autres produits -, qui manquent souvent de contrôle.

Pour une Afrique en développement, c'est le moyen de faire reconnaître son patrimoine. Le continent vient de gagner ses premières certifications. Trois produits d'exception labellisés «indications géographiques protégées»: le poivre de Penja, des graines aux saveurs boisées et ambrées cultivées à flanc de collines au Cameroun...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant