L'Afrique du Sud lance son projet d'extension du parc nucléaire

le
0
    JOHANNESBURG, 27 décembre (Reuters) - Le gouvernement 
sud-africain a donné le coup d'envoi d'un processus qui pourrait 
conduire à une augmentation de 9.600 mégawatts de sa capacité de 
production d'électricité d'origine nucléaire, a annoncé dimanche 
le ministère de l'Energie. 
    La première étape de ce processus, a-t-il précisé, 
consistera en un appel à propositions ouvert au secteur 
nucléaire, les propositions éventuelles devant faire l'objet 
d'un examen détaillé par le gouvernement avant le lancement d'un 
appel d'offres formel. 
    Le ministère n'a pas précisé le calendrier du processus mais 
le projet d'augmentation de la capacité du parc nucléaire 
sud-africain porte sur les 15 prochaines années. 
    L'Afrique du Sud exploite déjà une centrale nucléaire, celle 
de Koeberg, près du Cap, mais elle reste très dépendante du 
charbon pour répondre à ses besoins d'électricité. 
    Les coupures de courant restent fréquentes et pèsent sur la 
croissance économique et le Trésor a annoncé en octobre avoir 
constitué une première provision de 200 millions de rands (12 
millions d'euros) pour couvrir les coûts à venir liés à la 
construction de nouvelles centrales nucléaires. 
    Le coût global de l'option nucléaire fait toutefois l'objet 
d'un débat. Certains analystes estiment que le projet 
nécessitera jusqu'à 1.000 milliards de rands d'investissements, 
un montant critiqué par l'opposition, qui fustige aussi le 
manque de transparence des procédures d'attribution des contrats 
publics. 
    L'ancien ministre des Finances Nhlanhla Nene a promis que le 
programme nucléaire serait transparent et son successeur, Pravin 
Gordhan, a déclaré que ses services veilleraient au maintien 
d'une politique budgétaire prudente, y compris en matière de 
dépenses liées la construction éventuelle de nouveaux réacteurs. 
     
 
 (Ed Stoddard; Marc Angrand pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant