L'Afrique du Sud accuse un gros retard en développement durable

le
0
(NEWSManagers.com) - L'édition 2010 du palmarès des 50 pays suivis régulièrement par le munichois oekom research sous l'angle du développement durable fait une nouvelle fois la part belle aux scandinaves, La Suède (2ème en 2009) prend la tête du classement à la Norvège, 2ème devant la Finlande et le Danemark. Le cinquième est toujours l'Autriche.

L'Allemagne se classe 7ème (elle était 6ème) et la France recule de trois places, au 14ème rang. Les Etats-Unis demeurent en 40ème position.

L'agence de notation consacre une partie importante de son étude à l'Afrique du Sud, 50ème alors qu'elle était 48ème dans le précédent classement. Oliver Rüdel constate que si les investisseurs considèrent les obligations d'Etat sud-africaines comme stables et si le couple rendement-risque est " défendable" , ceux qui recherchent un placement correspondant à des critères écologiques et sociaux seraient bien inspirés d'être très prudents.
L'Afrique du Sud se caractérise par une utilisation inefficiente des ressources, de forts rejets de CO2 et une prise en compte insuffisante des droits humains, sans oublier des carences importantes en matière de sécurité, de situation du marché de l'emploi et d'éducation. De plus, il faut mentionner les déplacements forcés de populations liés à la préparation de la Coupe du monde de football. oekom research veut espérer toutefois que cette coupe du monde ne fera pas que donner un coup de fouet à l'activité économique locale mais fera monter la pression internationale pour que le pays fasse des progrès en matière de développement durable.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant