L'Afrique devrait mieux tirer profit  des migrations de ses populations 

le
0
La Banque mondiale propose que les 30,6 millions d'Africains expatriés contribuent plus efficacement au développement de leur continent.

La France et la Côte d'Ivoire sont les deux destinations privilégiées des Africains qui émigrent. L'ancienne puissance coloniale en héberge sur son sol 2,754 millions alors que le premier producteur mondial de cacao en accueille 2,448 millions. La Banque mondiale cite ces chiffres en préambule d'une étude inédite visant à «démultiplier l'impact (économique) des migrations pour l'Afrique». C'est une façon de rappeler que tous les Africains qui vont vivre en dehors de leur pays d'origine ne quittent pas forcément le continent. «Deux tiers des migrants d'Afrique subsaharienne, notamment les plus pauvres, vont s'établir dans d'autres régions du continent, alors que dans le cas de l'Afrique du Nord 90 % sont partis outre-mer», note le rapport.

Que la Côte d'Ivoire se positionne comme le principal pôle d'attraction peut évidemment surprendre : le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) vient de signaler que plus de 150.000 Ivoiriens ont dû

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant