L'Afrique de l'Est, carrefour de l'ivoire illégal

le
0
L'Afrique de l'Est, carrefour de l'ivoire illégal
L'Afrique de l'Est, carrefour de l'ivoire illégal

La police kenyane a intercepté cette semaine la plus grosse cargaison d'ivoire jamais saisie au port de Mombasa : deux tonnes de défenses d'éléphant, d'une valeur de 1,5 million de dollars US, dissimulées dans un conteneur maritime accompagné de fausses autorisations en partance pour l'Indonésie.

" C'est la deuxième saisie dans laquelle le Kenya est impliqué en seulement quelques semaines ", explique James Isiche, Directeur régional Afrique orientale d'IFAW (Fonds international pour la protection des animaux). En effet, le 4 janvier dernier, les autorités du port de Hong Kong avaient déjà confisqué plus d'une tonne d'ivoire de contrebande dissimulée dans un conteneur en provenance du Kenya.

" Si IFAW félicite la police kényane pour la saisie d'ivoire qu'elle a effectuée hier, il la somme toutefois de redoubler d'efforts en collaborant avec les autres États africains de l'aire de répartition de l'éléphant en vue de bloquer les itinéraires du trafic de l'ivoire ", explique James Isiche.

À la fin de l'année dernière, IFAW constatait déjà que l'Afrique de l'Est, et notamment le Kenya et la Tanzanie, était en passe de devenir une région de transit et de départ d'importantes cargaisons d'ivoire illégal.

Aux mois d'octobre et de novembre, trois chargements d'ivoire de contrebande impliquant le Kenya et la Tanzanie ont été saisis par les autorités en Tanzanie et à Dubaï. À Hong Kong, les forces de l'ordre ont en outre saisi près de quatre

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant