L'Afrique compte plus de milliardaires qu'on le croit

le
0
L'Afrique compte plus de milliardaires qu'on le croit
L'Afrique compte plus de milliardaires qu'on le croit

Selon une enquête du magazine américain «Ventures», qui publie lundi une liste de 55 milliardaires africains - alors que le nombre de pauvres continue à progresser par ailleurs - l'Afrique abrite beaucoup plus de milliardaires en dollars qu'on ne l'estimait jusqu'à présent. Parmi ces personnalités richissimes du continent noir répertoriées dans ce nouveau classement, 20 d'entre elles, dont trois des quatre plus riches, sont nigérianes. L'Afrique du Sud et l'Egypte arrivent en deuxième et troisième position, avec, respectivement, neuf et huit milliardaires qui en sont originaires.

Selon «Ventures», l'entrepreneur nigérian Aliko Dangote, considéré comme l'homme le plus riche d'Afrique depuis plusieurs années par «Forbes», est à la tête d'une fortune de 20,2 milliards de dollars. Ce personnage, ayant fait fortune dans le ciment, est aujourd'hui à la tête d'un véritable empire industriel. Il possède notamment des usines de farine, de sucre et d'autres denrées alimentaires.

Chez les femmes, la plus riche d'Afrique, Folorunsho Alakija, est aussi nigériane. La compagnie pétrolière qu'elle dirige, Famfa Oil, exploite un des bloc pétroliers off-shore les plus prolifiques du Nigeria, selon le magazine. Alakija, qui a étudié le stylisme à Londres, créait des robes pour son amie Maryam Babangida, épouse de l'ancien dirigeant militaire Ibrahim Babangida. Cette relation l'a aidée, dit-on, à acquérir un bloc pétrolier en 1993 «à un prix relativement bas», rapporte le magazine.

Les cinq plus gros milliardaires sud-africains, selon cette liste, sont des hommes blancs et âgés de plus de 60 ans. Eux ont fait fortune dans la finance et la distribution et tirent une large partie de leurs revenus de leurs investissements à l'étranger - Londres, New York, Zurich. L'un d'eux, Nicky Oppenheimer, cinquième à ce classement, doit sa fortune, estimée à 6,5 milliards de dollars, aux mines de diamants dont il a hérité de sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant