L'Afrique à l'honneur lors du défilé du 14-Juillet

le
0
L'AFRIQUE À L'HONNEUR LORS DU DÉFILÉ DU 14-JUILLET
L'AFRIQUE À L'HONNEUR LORS DU DÉFILÉ DU 14-JUILLET

PARIS (Reuters) - Des troupes maliennes ont ouvert dimanche aux côtés de militaires français le défilé du 14-Juillet sur les Champs-Elysées, à Paris, pour marquer le succès de l'opération "Serval" engagée à la mi-janvier par la France au Mali.

Un détachement de la Minusma, la "Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali", a également défilé. Cette force composée majoritairement de militaires africains a pris le relais de la Misma, la force de maintien de la paix, le 1er juillet au Mali.

Le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, ainsi que les ministres de la Défense de 13 pays africains figuraient au nombre des invités d'honneur.

Le premier tour de l'élection présidentielle est prévu le 28 juillet prochain au Mali, où plus de 3.000 soldats français restent déployés.

"C'est une victoire qui a été emportée", a déclaré le président français lors de son interview télévisée.

François Hollande a passé en revue les troupes à bord d'une voiture de commandement, escorté par les cavaliers de la Garde républicaine. Des huées et des sifflets, parmi les applaudissements, se sont élevés à son passage sur les Champs-Elysées.

Le chef de l'Etat, accompagné de la première dame Valérie Trierweiler, vêtue de rose, s'est livré à un bref bain de foule au terme du défilé.

Crise oblige, le défilé de la Fête nationale était lui aussi placé sous le signe des économies cette année, avec une réduction du budget de l'ordre de 10 à 15%.

En vedette du défilé aérien, le point d'orgue de la traditionnelle parade, le nouvel avion de transport militaire d'Airbus, l'A400M, a survolé Paris.

La patrouille de France a célébré son 60e anniversaire en laissant dans son sillage un panache de fumée tricolore.

François Hollande a placé cette journée sous le signe de la jeunesse, priorité affichée de son quinquennat. Pour la première fois, une centaine de jeunes effectuant leur service civique ont ainsi défilé sur les Champs-Elysées.

"C'est un hommage rendu par la Nation à toutes celles et à tous ceux qui la servent, sous les formes les plus diverses. Votre engagement en fait partie. Il mérite d'être reconnu et salué", écrit le président dans une lettre aux jeunes de 16 à 25 ans ayant choisi de faire leur service civique.

Après un déjeuner avec Ban ki-moon et Dioncounda Traoré, François Hollande a dévoilé le nouveau timbre du quinquennat, une "Marianne de la jeunesse", comme le veut la tradition pour tous les présidents de la Ve République nouvellement élus.

Le chef de l'Etat s'est rendu en fin de journée à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), la ville de son ministre des Transports Frédéric Cuvillier, pour y participer aux "Fêtes de la mer". Après une sortie en mer, il devait notamment s'accorder un nouveau bain de foule sur les quais et rencontrer des représentants des pêcheurs et mareyeurs.

Sophie Louet et Elizabeth Pineau

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant