L'Afic milite pour la réorientation de l'épargne vers les PME

le
0
(NEWSManagers.com) - L'Afic a insisté le 24 mars à l'occasion de la présentation de son étude annuelle sur l'activité des acteurs français du capital investissement (lire par ailleurs) sur la nécessité de trouver de nouveaux canaux de financement à long terme des entreprises.

" Les nouvelles réglementations Solvabilité II et Bâle III vont accentuer le déséquilibre entre l'offre et la demande de capitaux long terme des PME" , a ainsi estimé le président de l'association professionnelle, Hervé Schricke. " La différence constatée entre les montants levés et les montants investis en 2010 est un sujet de préoccupation pour notre profession. Afin de pallier le retrait de certaines catégories de souscripteurs, l'Afic est aujourd'hui force de propositions auprès des pouvoirs publics pour orienter l'épargne des Français vers le financement des PME, notamment dans le cadre de la fiscalité du patrimoine" .

A l'occasion d'une audition début mars devant la commission des finances de l'Assemblée nationale, Hervé Schricke a notamment proposé de revitaliser les contrats DSK avec l'introduction d'un avantage fiscale à l'entrée. " Le maigre succès des contrats DSK puis NSK tient à ce que l'avantage fiscal, qui se résume à un différentiel sur la fiscalité à la " sortie" , n'a pas été perçu par les épargnants" , a expliqué Hervé Schricke devant la commission.

Pour soutenir l'innovation, il a proposé de transformer le dispositif Madelin en relevant les plafonds pour l'ensemble des investissements dans les PME et de porter à 35% la réduction pour investissement dans l'innovation, domaine où le risque perçu par les souscripteurs est sensiblement plus important.

L'Afic est en train de peaufiner ses propositions qui seront reformulées à l'occasion d'une audition à la fin du mois devant la commission des finances du Sénat.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant