L'Afic alerte sur le niveau catastrophique des levées de fonds

le
0
(NEWSManagers.com) - Lors de la publication des chiffres de l'activité des acteurs français du capital investissement au premier semestre 2012, l'Association Française des Investisseurs pour la Croissance (Afic) a souligné le niveau très inquiétant des levées de fonds. L'écart entre les capitaux levés et investis, a atteint un niveau catastrophique de 5,7 milliards d'euros au premier semestre. " Les levées de fonds se sont établies à 1,79 milliard d'euros, soit seulement 28% du total de l'année 2011" , insiste Louis Godron, président de l'Afic. L'association explique ce niveau très bas par les effets de la crise financière actuelle, l'attentisme général en période électorale, ainsi que par un niveau de collecte ISF largement insuffisante. " A cela s'ajoutent les craintes sur la levée IR à venir" , souligne l'Afic.

Les banques et compagnies d'assurance, historiquement les plus importantes contributrices au capital investissement, sont à nouveau en repli. En cumulé, elles sont déjà passées de 40 % de la collecte en 2008, à 29 % en 2011 et représentent pour le semestre sous revue un pourcentage plutôt faible des fonds collectés : 13,5 % pour les banques et 6,9 % pour les assurances.

La proportion des investisseurs étrangers a aussi brutalement chuté. Alors qu'ils représentaient 52 % des apports en 2011, ils ne totalisent plus que 27 % des fonds collectés sur ce premier semestre.

Enfin, les montants investis dans les entreprises ont reculé de 42,5 % entre le 1er semestre 2011 et le 1er semestre 2012 à 2,279 milliards d'euros. Cette chute affecte toutes les lignes de métiers, incluant le capital développement, qui s'était montré assez résistant face aux cycles économiques jusqu'à présent.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant