"L'afghane aux yeux verts" est rentrée dans son pays

le
0
    KABOUL, 9 novembre (Reuters) - "L'Afghane aux yeux verts" 
rendue célèbre par une couverture du National Geographic en 1985 
est rentrée mercredi dans son pays d'origine après avoir été 
expulsée du Pakistan pour une affaire de fausse carte 
d'identité. 
    Le président afghan, Ashraf Ghani, l'a accueillie lors d'une 
brêve cérémonie au palais présidentiel avec une promesse d'offre 
d'un appartement meublé.  
    Sharbat Gula n'a fait aucune déclaration. Elle était vêtue 
d'une burqa de couleur bleue à la capuche relevée pour montrer 
son visage. 
    "Comme je l'ai déjà dit, notre pays ne sera pas complet tant 
qu'il n'aura pas absorbé tous nos réfugiés" à l'étranger, a 
déclaré le président afghan. "La femme qui se tient à mes côtés 
est devenue une figure iconique et emblématique de la souffrance 
afghane", a-t-il ajouté.     
    Sharbat Gula, qui avait 12 ans lors de la photo qui l'avait 
immortalisée, vivait à Peshawar avec ses enfants depuis des 
années. Son mari est décédé il y a cinq ans. 
    La photo de la jeune fille avec ses grands yeux verts mis en 
valeur par un foulard rouge avait été prise dans un camp de 
réfugiés afghans par le photographe américain Steve McCurry. 
 
 (Akram Walizada, Gilles Trequesser pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant