L'afflux de clandestins africains divise Israël

le
0
Une manifestation qui a dégénéré en violences xénophobes à Tel-Aviv choque l'opinion.

Une manifestation d'habitants de Tel-Aviv qui protestaient contre les immigrants illégaux africains a dégénéré mercredi soir en incidents violents qui ont choqué l'opinion israélienne. Des magasins ont été mis à sac, et plusieurs personnes d'origine africaine ont été molestées dans le quartier d'Hatikva, au sud de Tel-Aviv.

La manifestation a commencé par le défilé de plusieurs centaines d'habitants de ce quartier populaire pour réclamer l'expulsion d'immigrés clandestins et de demandeurs d'asile. Plusieurs députés du Likoud participaient à ce défilé. La situation a dégénéré quand plusieurs dizaines de jeunes gens ont agressé un militant des droits de l'homme israélien et un journaliste qui assistaient à la manifestation. Les violences se sont ensuite propagées rapidement, prenant de court la police. Des commerces appartenant à des propriétaires d'origine érythréenne ou éthiopienne ont été saccagés, des vitrines brisées, des poubelles incendiées

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant