L'affaire se corse pour le Gazélec Ajaccio

le
0
L'affaire se corse pour le Gazélec Ajaccio
L'affaire se corse pour le Gazélec Ajaccio

Samedi, le Gazélec Ajaccio a chuté à domicile contre la lanterne rouge du championnat de France, Troyes. Suite à cette défaite (3-2), les Corses n'ont pas su garder la tête hors de l'eau et plongent à nouveau dans la zone de relégation.

Depuis le 20 décembre dernier, le Gazélec Ajaccio a perdu le chemin de la victoire et reste désormais sur une série de sept matchs sans le moindre succès en championnat, soit sa plus longue série dans l’élite. Et après s’être incliné samedi soir à domicile contre les derniers du championnat, Troyes, l’affaire se corse donc encore un peu plus pour les Gaziers. Les buts de Jacques Zoua, auteur de l’ouverture du score après 42 secondes jeu, et de Roderic Filippi (57eme) n’auront pas été suffisants pour éviter une nouvelle défaite contre les Aubois. Une contre-performance à la maison qui est synonyme de retour dans la zone relégation. Une situation inquiétante pour les hommes de Thierry Laurey, qui avaient pourtant réussi à sortir la tête de l’eau en novembre dernier contre leurs voisins bastiais (1-2).

« C'est une énorme déception, a reconnu samedi soir le coach ajaccien en conférence de presse. On avait fait l'essentiel en menant 1-0 dès la première minute de jeu. On entame le match comme il faut. Paradoxalement, on se relâche et on laisse l'adversaire égaliser et marquer par deux fois. Je crois qu'ils marquent trois fois sur leurs trois seuls tirs du match. Il est vrai que l'on a réagi en seconde période et même s'il y a eu du déchet dans notre jeu, on s'est créé beaucoup d'occasions et on aurait dû en convertir. Il faut être performant dans les zones de vérité. Le constat actuel, c'est que l'on encaisse trop de buts. On est dix-huitième. Si beaucoup parlaient de rêve, moi, je ne suis pas là pour rêver. On sait d'où on vient. Je ne reproche rien à mes joueurs, ils se donnent à fond. On va se remobiliser et travailler pour aller chercher un résultat à Toulouse dès samedi prochain. » Le temps presse…

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant