L'affaire Masuzoe, un embarras pour les JO de l'été 2020 à Tokyo

le
0
    TOKYO, 14 juin (Reuters) - Des voix de plus en plus 
nombreuses s'élèvent pour que le gouverneur de Tokyo, Yoichi 
Masuzoe, démissionne du fait d'un scandale financier qui 
pourrait bien avoir des retombées sur les prochaines élections 
au plan national et pourrait, aussi, gêner l'organisation des 
jeux olympiques de l'été 2020 dans la capitale japonaise. 
    Le prédécesseur de Masuzoe avait dû déjà démissionner en 
raison d'un scandale financier, peu après que Tokyo eut été 
retenu comme ville organisatrice des JO 2020, et désormais ce 
sont une partie des élus de l'assemblée de Tokyo qui réclament 
la tête de Masuzoe, auquel il est reproché d'avoir utilisé des 
fonds publics pour financer des vacances en famille et pour 
l'achat d'oeuvres d'art. 
    Agé de 67 ans, Yoichi Masuzoe, qui a remporté l'élection en 
2014 au gouvernorat de Tokyo avec l'appui de la coalition 
gouvernementale conservatrice de Shinzo Abe, va voir les 
pressions s'accentuer sur lui, notamment avec le probable dépôt 
d'une motion de censure, envisagé ces jours-ci, par 
l'opposition. 
    Le calendrier actuel est délicat, la coalition au pouvoir 
craignant que l'affaire Masuzoe lui nuise dans l'optique des 
élections à la chambre haute du parlement, le 10 juillet. 
    Masuzoe lui-même demande un peu de temps et souhaite que le 
vote d'une motion de censure n'intervienne qu'après les Jeux 
olympiques de Rio cet été, soit après le 22 août. 
    "Je n'ai pas l'intention de m'accrocher à mon siège de 
gouverneur", a-t-il dit lundi à l'assemblée de la ville, après 
avoir été soumis à un feu roulant de questions par les élus, 
pendant plusieurs heures. 
    Passer au vote de la motion de censure actuellement 
signifierait que, si elle est adoptée, l'élection du nouveau 
gouverneur pourrait intervenir pendant les jeux olympiques de 
Rio. 
    "Je crois que la confusion engendrée par la tenue d'une  
élection au moment même des Jeux de Rio ne serait pas à 
l'avantage de la prochaine ville organisatrice", a dit le 
gouverneur. 
 
 (Elaine Lies; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant