L'affaire du tweet ne se reproduira pas, dit François Hollande

le
4
FRANÇOIS HOLLANDE ASSURE QUE L'AFFAIRE DU TWEET NE SE REPRODUIRA PAS
FRANÇOIS HOLLANDE ASSURE QUE L'AFFAIRE DU TWEET NE SE REPRODUIRA PAS

PARIS (Reuters) - François Hollande a déclaré samedi qu'une affaire comme celle du tweet de sa compagne ne se reproduirait pas et qu'il avait demandé à ses proches de respecter un principe de séparation entre la sphère publique et la sphère privée.

"Je suis pour une claire distinction entre vie publique et privée, et donc je considère que les affaires privées se règlent en privé, et je l'ai dit à mes proches pour qu'ils acceptent scrupuleusement le respect de ce principe", a-t-il dit lors d'une interview télévisée à l'occasion du 14 juillet.

"Les Français sont, j'allais dire, comme moi, ils veulent que les choses soient claires, que l'Etat soit dirigé par celui qu'ils ont choisi et qu'il n'y ait aucune interférence", a ajouté le chef de l'Etat.

Prié de dire si une telle affaire pouvait se reproduire, il a répondu: "Non".

François Hollande a rejeté l'idée d'une modification du statut de la première dame, affirmant qu'il "existe depuis qu'il y a une élection au suffrage universel".

"Valérie veut garder son métier, je le comprends. Elle sera présente à mes côtés quand le protocole l'exige", a-t-il expliqué, jugeant qu'il n'était "pas facile de prendre cette place" .

L'affaire du tweet de soutien de sa compagne Valérie Trierweiler à un candidat dissident opposé aux législatives à Ségolène Royal a mis à mal la volonté du chef de l'Etat d'instaurer une "présidence normale".

Son fils, Thomas Hollande, a ravivé récemment l'affaire du "tweetgate" en reprochant à ce tweet d'avoir "fait basculer la vie privée dans la vie publique".

"Ça me fait de la peine pour mon père. Ça détruit l'image normale qu'il avait construite", a-t-il dit selon les termes rapportés par Le Point.

Thomas Hollande a affirmé que ces propos, tenus lors d'une conversation informelle, avaient été "déformés ou sortis de leur contexte", ce que l'auteur de l'article a nié.

Gilles Guillaume, édité par Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean-648 le samedi 14 juil 2012 à 16:25

    Moi je m'enfout de sa copine cela ne me regarde pas c'est les médias qui ont monté cette affaire; Il y a des choses plus importantes à discuter. Personne ne va ecrire dans les journaux si vous êtes cocus ou si votre femme se fout de vous non???

  • jfvl le samedi 14 juil 2012 à 16:09

    "une affaire comme celle du tweet de sa compagne ne se reproduirait pas " Il lui a fait couper son forfait ?

  • dhote le samedi 14 juil 2012 à 16:01

    La concubine de l'Elysée n'a pas de statut, je ne vois comment le protocole peut la qualifier et la placer. Elle le conduit par le bout du nez ou d'autre chose sa présence est malsaine et on ne comprend pas qu'un président normalse contente de cette situation.

  • bigot8 le samedi 14 juil 2012 à 14:30

    attends qu elle le largue le guimauve le conquérent