L'affaire du parapluie bulgare se referme à Sofia

le
0
La justice de Sofia s'apprête à classer définitivement l'affaire du «parapluie bulgare», mais Londres poursuit ses investigations sur l'assassinat, parmi les plus emblématiques de la guerre froide, de Gueorgui Markov, il y a 35 ans.

Le délai de prescription de 35 ans étant maintenant écoulé, la justice de Sofia s'apprête à classer sans suite l'affaire du «parapluie bulgare», bien que la mort par poison de l'ex-dissident Gueorgui Markov le 11 septembre 1971 à Londres n'ait jamais été officiellement élucidée. La justice britannique n'a, elle, pas refermé ce dossier, dans lequel les anciens services secrets bulgares, très liés à leurs mentors soviétiques du temps de la guerre froide, sont les principaux accusés.

Restée célèbre, l'affaire du «parapluie bulgare», qui a inspiré un film de Gérard Oury, a trait au meurtre de Gueorgui Markov, mais renvoie également à la tentative d'assassinat, deux semaines plus tôt à Paris, sur Vladimir Kostov, un autre dissiden...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant