L'affaire des tueurs néonazis gêne les services allemands 

le
0
Plusieurs personnalités politiques ont mis en cause la compétence des services de renseignements.

À Berlin

L'onde de choc provoquée par un groupuscule d'assassins néonazis se renforce de jour en jour outre-Rhin. La classe politique et les médias allemands se demandent comment le danger de l'extrême droite a pu être à ce point sous-estimé. Les services de renseignements sont sous le feu de la critique alors que les membres d'une organisation jusqu'ici inconnue, la Nationalsozialistischer Untergrund (NSU- Mouvement clandestin national-socialiste), ont abattu neuf hommes entre 2000 et 2006, au seul motif qu'ils étaient étrangers, et une policière en 2007.

Retrouvés suicidés dans leur camping-car, les deux crânes rasés trentenaires, Uwe Mundlos et Uwe Böhnhardt, ainsi que leur complice Beate Zschäpe, arrêtée par la police, étaient recherchés pour un banal braquage à Eisenach en Thuringe. Il aura fallu la découverte, dans leur véhicule, d'un DVD mettant en scène les meurtres xénophobes et de l'arme de service de la policière assassinée pour mettre les enq

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant