L'affaire des photos de la manif du 24 mars reste floue

le
0
Accusée d'avoir truqué les images du rassemblement anti-mariage gay, la préfecture de police a montré à la presse la vidéo dont étaient tirées les captures pointées du doigt par les représentants de la Manif pour tous.

Un embarras perceptible et des explications un brin confuses. La conférence de presse de la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris, mardi, a surtout permis de comprendre que la «grande maison» a des progrès à faire en termes de communication.

Les ex-RG sont accusés, dans le mini-documentaire pour l'heure diffusé sur Internet d'un journaliste indépendant, Pierre Barnérias, d'avoir falsifié les photos aériennes de la Manif pour tous du 24 mars dernier pour en minimiser l'ampleur. Et l'égérie du mouvement, Frigide Barjot, réclame maintenant des comptes aux autorités par voie de justice.

Le directeur des «grandes oreilles» parisiennes, René Bailly, l'a pourtant affirmé: «Nous n'avons pas truqué les images.»...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant