L'affaire Cassez va peser sur les relations économiques avec le Mexique

le
0
Le cas de Florence Cassez, devenu une affaire d'État, pèse sur le climat des affaires, depuis plusieurs mois déjà.

Au-delà des retombées économiques d'une possible annulation de l'Année du Mexique, difficiles à ce stade à évaluer, c'est l'ensemble du business entre les deux pays qui risque d'en souffrir. Car l'événement se veut autant économique que culturelle. «Notre objectif est clairement de doper les relations commerciales et les investissements entre les deux pays», expliquait récemment au Figaro le commissaire général mexicain Enrique Perret Erhard.

Plusieurs temps forts économiques sont prévus, qu'il s'agisse d'un colloque bilatéral, organisé par Ubifrance en présence des deux ministres de l'Économie, ou de la participation du Mexique comme invité d'honneur au Salon aéronautique du Bourget. Au total, ce sont plus de 350 événements, dont 70 dans le domaine de l'éducation et de la recherche et une vingtaine à vocation économique, pour un budget de l'ordre de 50 millions d'euros. «Il est certain que si le gouvernement mexicain se retire, tout sera remis en quest

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant