L'affaire Cahuzac place Hollande sur la défensive

le
2
Le président n'a pas l'intention de se séparer de son ministre du Budget, alors que les rebondissements se multiplient autour du prétendu compte en Suisse.

C'est un boulet pour François Hollande. Les révélations successives, plus ou moins éclairantes (lire ci-dessous), concernant un supposé compte en Suisse ayant appartenu à Jérôme Cahuzac, font s'éterniser un feuilleton dont le chef de l'État se serait bien passé. Depuis que le site Mediapart a assuré que le ministre du Budget possédait un compte à la banque UBS, le soupçon s'est installé. Ce qui fragilise l'intéressé et met en péril l'équilibre de l'équipe Ayrault.

Une affaire doublement gênante pour François Hollande. D'abord parce que Cahuzac est l'un des éléments les plus brillants du gouvernement: fin connaisseur des mécanismes budgétaires, ce grand sportif, respecté à gauche comme à droite, est un orateur hors pair, imbattable dans l'hémicycle. Ensuite parce que le président s'est fait élire sur ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • serge537 le mercredi 26 déc 2012 à 11:30

    ou voulez vous que l argent de la corruption des elus soit caches?????? si l organisme qui doit surveiller le patrimoine des elus faisait son travail au lieu d enterrer les dossiers ;;;;;comme les cours regionnales des comptes avec l aide de certain juge

  • M1531771 le mercredi 26 déc 2012 à 08:38

    Il fut un temps ou pour moins que ça, les membres actuels du gouvernement deamandaient tous en coeur la démission des ministres mis en cause dans l'ex majorité....! Comme quoi, on ne voit bien que ce que l'on veut voir !