L'AfD va s'enraciner dans le paysage politique allemand - étude

le
3
    BERLIN, 24 août (Reuters) - Le parti Alternative pour 
l'Allemagne (AfD) devrait confirmer son enracinement dans le 
paysage politique allemand à l'occasion des élections régionales 
à Berlin et dans le Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale 
le mois prochain, révèle une étude publiée mercredi. 
    Apparue il y a trois ans avec une plate-forme eurosceptique 
et anti-immigration, l'AfD (Alternative für Deutschland) compte 
des représentants dans la moitié des 16 Länder après sa percée 
dans trois régions lors d'élections partielles en mars. 
    L'étude conduite par l'Institut allemand pour la recherche 
économique et par l'université Humboldt a consisté à interroger 
environ 40.000 personnes ayant un long passé partisan. 
    Environ 5% de ces personnes ont exprimé leur sympathie à 
l'égard de la formation qui rassemble également sous sa bannière 
des abstentionnistes ou des transfuges de partis 
d'extrême-droite tels que le Parti national démocratique (PND). 
    Cinq pour cent est le seuil qu'il faut franchir pour être 
assuré de disposer de représentants dans les parlements 
régionaux ainsi qu'au parlement fédéral, le Bundestag. 
    Actuellement, l'AfD est créditée de 10% par les enquêtes 
d'opinion au niveau national. Elle avait même enregistré un 
score de 24% dans le Land de Saxe-Anhalt, devenant le deuxième 
parti local, en mars. 
    Le parti avait atteint près de 15% dans le riche Land de 
Bade-Wurtemberg et plus de 12% en Rhénanie-Palatinat. 
    L'enquête publiée montre également que les partisans de 
l'AfD sont majoritairement des hommes de moins de 30 ans, sans 
emploi et peu éduqués, vivant dans la partie orientale du pays. 
         
 
 (Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.