L'AfD largement distancée aux élections locales de Basse-Saxe

le , mis à jour à 16:23
0
 (Bien lire élections communales au §1) 
    BERLIN, 12 septembre (Reuters) - Le parti anti-immigration 
Alternative für Deutschland (AfD) n'a pas confirmé dimanche lors 
d'élections communales en Basse-Saxe les bons résultats obtenus 
une semaine auparavant lors du renouvellement de l'assemblée 
régionale dans le Land voisin du Mecklembourg-Poméranie 
occidentale, décrochant une quatrième place avec 7,8% des voix. 
    La CDU, la formation politique d'Angela Merkel, est arrivée 
en première position avec 34,4% des suffrages, devançant les 
sociaux-démocrates du SPD, crédités de 31,2% des voix dans les 
résultats préliminaires publiés lundi. 
    Arrivés en troisième position, les Verts ont obtenu 10,9% 
des voix. 
    Ces résultats tranchent avec ceux que l'AfD a enregistrés 
une semaine auparavant lors des régionales dans le Land du 
Mecklembourg-Poméranie occidentale où elle a décroché la 
deuxième place avec 20,8%, devançant la CDU, troisième avec 19%, 
lors d'un scrutin remporté par le SPD.   
    Lors du précédent scrutin communal, dans le Land occidental 
de Hesse en mars dernier, l'AfD avait obtenu 11,9% des voix.  
    En Basse-Saxe, le parti anti-immigration, qui réalise ses 
meilleurs scores dans l'est de l'Allemagne, a franchi le cap des 
10% à Hanovre, la capitale régionale, mais est resté sous la 
barre des 10% dans la plupart des villes.  
    Ces résultats ne semblent cependant pas entraver la 
progression du parti d'extrême droite à un an des législatives. 
Dans un sondage publié dimanche par le Bild am Sonntag, la 
formation populiste voit ses intentions de vote augmenter d'un 
point à 13% tandis que les chrétiens-démocrates reculent d'un 
point, à 33%. 
    Créé en 2013 initialement contre les plans de renflouement 
financier dans la zone euro, l'AfD s'est muée en un parti 
anti-immigration, incarnant une ligne opposée à celle de la 
chancelière. 
    En mars dernier, il en avait engrangé les premiers fruits 
aux régionales dans les Länder du Bade-Wurtemberg, de 
Rhénanie-Palatinat et surtout de Saxe-Anhalt où, avec plus de 
24% des voix, il était devenu la deuxième force politique 
régionale, talonnant la CDU. Mais jamais encore il n'avait 
devancé la droite allemande dans une élection régionale. 
 
 (Erik Kirschbaum, Nicolas Delame pour le service français, 
édité par Jean-Stéphane Brosse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant