L'AfD eurosceptique obtient des élus dans deux Länder

le
0

(Actualisé avec projections, réaction du SPD, contexte) par Erik Kirschbaum et Michelle Martin BERLIN, 14 septembre (Reuters) - Le parti eurosceptique Alternative pour l'Allemagne (AfD) a obtenu plus de 10% des suffrages aux élections régionales en Thuringe et dans le Brandebourg, dimanche, continuant à grignoter la base électorale du parti de la chancelière Angela Merkel, montrent les dernières projections. Le Parti chrétien-démocrate (CDU) pourrait même perdre le contrôle du parlement régional de Thuringe si les sociaux-démocrates du SPD décident de s'allier avec le parti de gauche Die Linke. L'AfD, créé en 2013 pour s'opposer aux plans de sauvetage des pays en difficulté de la zone euro, a dépassé tous les pronostics en obtenant 10,2% en Thuringe et 11,9% dans le Brandebourg, selon les projections de la télévision publique allemande. Le 31 août, le parti eurosceptique avait obtenu pour la première fois en Saxe des élus dans un parlement régional, dépassant largement avec 9,7% des voix le seuil de 5% nécessaire. "Nous sommes ravis que les électeurs aient fait le choix du renouveau politique", a déclaré le chef de l'AfD, Bernd Lucke, un professeur d'économie de 52 ans. "Les résultats sont encore meilleurs qu'en Saxe, ce qui nous donne le vent en poupe. Nous n'allons pas rester inactifs et laisser les autres partis nous dénigrer", a-t-il ajouté. En prenant connaissance des résultats dans les deux Länder de l'ex-Allemagne de l'Est, le chef du SPD et actuel ministre de l'Economie, Sigmar Gabriel, a souligné que son parti devait désormais tenter de contrer la popularité croissante de l'AfD, au lieu de l'ignorer comme il l'a fait jusqu'à présent. ALLIANCE DIE LINKE-SPD? "Les professeurs bien payés et les lobbyistes des milieux d'affaires qui dirigent l'AfD peuvent se permettre (d'être anti-européens) parce qu'ils ont des emplois et des revenus assurés, mais les travailleurs qualifiés et les ouvriers ont besoin que nous demeurions un pays exportateur. Nous avons besoin de l'Europe", a-t-il dit. Angela Merkel n'a pas encore réagi aux résultats en Thuringe et dans le Brandebourg. Le Parti libéral-démocrate (FDP), partenaire de la CDU au sein de la coalition gouvernementale jusqu'aux dernières élections législatives, a subi une nouvelle débâcle avec moins de 3% des suffrages dans les deux Länder. En Thuringe, la CDU est créditée de 33,5% mais on ne sait pas si elle pourra se maintenir au pouvoir puisque Die Linke, fort d'un score record (28,2%) pourrait s'allier au SPD (12,5%) et aux Verts (5,9%). Une telle alliance, qui pourrait préfigurer d'une coalition au niveau fédéral après les élections législatives de 2017, inquiète fortement Angela Merkel, qui a tenté de dissuader le SPD, actuel partenaire de la CDU au gouvernement, d'offrir les clés d'un Land à Die Linke. Dans le Brandebourg, le SPD est crédité de 32,1% et sa coalition avec Die Linke (18,7%) devrait être reconduite. La CDU remporterait 22,8% des suffrages et les Verts 6,2%. (Erik Kirschbaum et Michelle Martin, Guy Kerivel et Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux