L'aéronautique peine à recruter

le
0
Après deux ans de forte croissance et 28.000 embauches, la filière française voit s'accumuler les postes non pourvus.

À l'issue d'une deuxième année de forte croissance, l'aéronautique française est confrontée à un double paradoxe, a expliqué en substance Jean-Paul Herteman, président du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas), en commentant le bilan 2012 de la profession.

Cette industrie a devant elle un potentiel exceptionnel de croissance, de création de valeur et d'emplois grâce au dynamisme de l'aéronautique civile. Mais les entreprises qui offrent pourtant des salaires bien au-dessus du smic peinent à recruter. En 2012, les membres du Gifas ont procédé à des recrutements records avec 15.000 embauches et 8000 créations nettes d'emplois en France après 13.000 en 2011. Et 2013 sera du même acabit.

Les entreprises pourraient embaucher davantage mais ne trouvent pas les compétences dont elles ont besoin. Le consta...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant