L'aéronautique chinoise part à la conquête des États-Unis

le
0
Le premier avionneur chinois Avic rachète l'américain Cirrus, spécialiste des «bizjets». Il s'offre ainsi un ticket d'entrée sur le marché de l'aviation d'affaires américain, le premier au monde.

C'est une première. L'aéronautique chinoise part à la conquête des États-Unis en y réalisant une première acquisition. China Aviation Industry General Aircraft (GAICA), la branche aviation générale d'Avic, premier constructeur chinois, annonce avoir signé un «accord définitif» pour le rachat de l'américain Cirrus, le spécialiste des petits jets d'affaires aussi appelé pocketjets. L'américain est leader sur le segment des appareils de quatre place avec sa gamme SR 20, 22 et 22T dont il a livré 5000 exemplaires dans 60 pays ces dix dernières années. Cirrus dispose d'un carnet de commandes de 500 appareils.

En Chine, l'opération a été applaudie. «C'est une étape importante pour l'expansion mondiale de CAIGA» et plus généralement d'AVIC, qui lui sert de porte d'entrée sur le marché de l'aviation générale (activité civile autre que le transport commerciale), s'est ainsi félicité le journal China Daily. Meng Xiangkai, président de GAICA, proposera trois ap

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant