L'aéronautique a du mal à recruter

le
0
Le secteur va embaucher plusieurs milliers d'ingénieurs, de techniciens et d'ouvriers. Mais les entreprises de taille moyenne et les PME ont du mal à recruter.

«2010 a été une année porteuse de promesses et d'avenir», affirme Jean-Paul Herteman, président du groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) et président du groupe Safran en présentant le bilan 2010 de l'industrie aéronautique et spatiale française.

Cette industrie a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 36,8 milliards d'euros en progression de 3,5 %. Seulement 5 sociétés ont jeté l'éponge sur les 300 adhérents du Gifas. Premiers exportateurs tricolores, les industriels de l'aéronautique et de l'espace ont réalisé un chiffre d'affaires de 21,8 milliards à l'exportation. Leurs commandes qui atteignent 42,9 milliards d'euros, représentent quatre années de travail.

la parité euro-dollar continue de désavantager les industriels français

A quelques semaines du 49 ème salon aéronautique du Bourget qui se déroulera du 20 au 26 juin, la reprise amorcée en 2010 se confirme puisque le chiffre d'affaires devrait progresser

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant