L'AEF dans le collimateur de l'Assemblée nationale

le
0
La députée PS Martine Martinel demande le départ du PDG de l'Audiovisuel extérieur de la France, Alain de Pouzilhac.

Il est des avis plus dangereux que d'autres. Celui que la députée PS Martine Martinel vient de donner au sein de la commission des Affaires culturelles dans le cadre du vote de la loi de finances, met le feu aux poudres dans l'audiovisuel public. Période pré-électorale oblige sans doute, c'est l'ensemble des réformes menées depuis 2008 qui y est violemment critiqué, qu'il s'agisse de celle de France Télévisions comme de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF). Même les hommes qui les mettent aujourd'hui en place n'échappent pas à la critique. Petite revue de détail :

En ce qui concerne l'AEF, le rapport de Martine Martinel dénonce notamment la «trajectoire financière irréaliste proposée par l'AEF et acceptée par une confiance que l'on peut qualifier d'aveugle par l'État». Notamment en ce qui concerne les recettes publicitaires. «Cela a mené l'AEF a demandé une rallonge budgétaire courant 2011». La députée voit là la principale cause de l'absence de pe

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant