L'adolescente qui risquait l'expulsion peut rester en Allemagne

le
0
    BERLIN, 24 décembre (Reuters) - Une adolescente 
palestinienne de 14 ans qui avait éclaté en sanglots quand la 
chancelière allemande Angela Merkel lui avait dit qu'elle 
risquait d'être expulsée s'est vu accorder une autorisation 
temporaire de séjour en Allemagne, rapporte jeudi le quotidien 
Bild. 
    Rim Sahouil avait commencé à pleurer lors d'un forum 
retransmis à la télévision en juillet dernier quand Angela 
Merkel lui avait expliqué que l'Allemagne ne pouvait accepter 
toutes les personnes qui voulaient s'installer sur son 
territoire. 
    La chancelière s'était attirée les moqueries des internautes 
et avait été accusée de maladresse et de manque d'empathie. Une 
vidéo sur leur échange était devenue virale sous le mot-dièse 
#merkelstreichelt. 
    La jeune fille est autorisée à rester jusqu'au 17 octobre 
2017. Le Bild, qui dit tenir son information du bureau de 
l'immigration à Rostock, dans le nord de l'Allemagne, précise 
que la jeune fille est excellente à l'école et que ses parents 
et son frère peuvent également rester. 
    Après l'épisode de juillet, Angela Merkel a annoncé en août 
qu'elle ouvrait ses frontières aux réfugiés. Elle a depuis, et 
pour cette raison, été nommée personne de l'année à la fois par 
le magazine américain Time et le quotidien britannique The 
Financial Times. 
 
 (Paul Carrel; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant