L'administration Obama porte plainte contre BP

le
0
Huit mois après l'explosion de la plateforme pétrolière qui avait provoqué une marée noire dans le golfe du Mexique, les Etats-Unis réclament des dédommagements financiers à BP, qui encourt entre 5,4 et 21 milliards de dollars d'amende.

Les déboires de BP ne sont pas finis. Pour la première fois depuis la catastrophe pétrolière qui avait coûté la vie à 11 personnes et provoqué le déversement dans le golfe du Mexique de quelque 4,9 millions de barils de pétrole, les Etats-Unis engagent une procédure légale pour réclamer des dédommagements financiers au géant pétrolier britannique. Selon le «Clean Water Act» (loi sur la protection de l'eau), BP risque une amende comprise entre 5,4 et 21 milliards de dollars selon que la négligence grave est retenue ou pas.

Dans sa plainte, le gouvernement américain accuse notamment, outre BP, Transocean, Anadarko Petroleum, la filiale MOEX du Japonais Mitsui et l'assureur de BP, Lloyds of London, d'infractions aux lois américaines sur l'environnement.

L'administration Obama se joint ainsi à des dizaines de plaintes individuelles regroupées à la cour fédérale de La Nouvelle-Orléans pour former des plaintes en nom collectif comprenant plusieurs Etats américai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant