L'adjoint de Pol Pot sème le doute 

le
0
Au procès des Khmers rouges, il met en accusation les Vietnamiens.

Comme s'il avait été requinqué par ses années de détention, Nuon Chea, l'ancien numéro deux du régime khmer rouge, est apparu en grande forme cette semaine pour présenter sa ligne de défense. Inculpé de crimes de guerre, crimes contre l'humanité et de génocide, l'ex-bras droit de Pol Pot, 85 ans, est particulièrement combatif et sûr de lui. Son credo ? Les appétits vietnamiens sont responsables de tout. À l'écouter, le Vietnam est «le principal facteur qui a semé la confusion entre 1975 et 1979». «Ce sont les Vietnamiens qui ont tué les Cambodgiens pour tenter d'avaler leur territoire.»

Les procureurs, qui l'accusent d'avoir déclenché «un océan de sang» et «interdit jusqu'à l'amour entre les êtres humains», «ne disent pas la vérité». «Ma position dans la révolution a consisté à servir l'intérêt de la nation et du peuple», explique-t-il. Bref, Nuon Chea se serait battu pour que le Cambodge ne soit pas «effacé de la face du monde». Un tel

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant