L'adjoint au maire aurait dépecé une femme encore vivante

le
0
Le procès d'Yves Bureau a débuté lundi en Dordogne. L'accusé est un ancien adjoint à la mairie de Verdon, qui connaissait à peine la victime, Edith Muhr. Les motifs de cette sauvagerie ne sont pas encore clairs.

C'est le procès d'un homme suspecté d'une rare cruauté qui a débuté lundi en Dordogne. Yves Bureau, 58 ans, est soupçonné d'avoir tué en septembre 2009 à Verdon une retraitée allemande et d'avoir découpé son corps en morceaux alors qu'elle était peut-être encore vivante selon les résultats de l'expertise médico-légale.

Cet homme présentait pourtant tous les traits de l'homme respectable et sans histoires. Cet ancien adjoint à la mairie de Verdon, un bourg près de Bergerac (Dordogne), est marié et père de deux enfants. Il était jusque-là inconnu de la justice. Il est pourtant soupçonné d'avoir découpé en morceaux le corps de cette femme, qui vivait avec son mari dans un village voisin et était originaire de la région de Cologne, dans l'ouest de l'Allemagne.

Edith Muhr, 68 ans, avait disparu le 10 septembre 2009 en milieu de journée alors qu'elle cheminait le long d'une petite route pour rejoindre son mari avec qui elle devait déjeuner dans un restaurant.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant