L'adieu des grands de ce monde à Mandela

le
0
Sous la pluie, les présidents de la planète ont rendu hommage à Madiba, mardi, dans le stade de Soweto.

La pluie fine et froide est tombée sans discontinuer sur le stade de Soweto. «Le ciel pleure Madiba. Et Dieu aussi pleure Madiba», assure Mandile, avant de se précipiter vers les gradins. Elle s'est levée à 4 heures du matin pour être certaine de trouver une place et de pouvoir rendre hommage à son «grand homme». À l'heure de l'ouverture des grilles, ils étaient, comme elle, quelques milliers à avoir bravé la pluie pour être présents en ce moment que tous disent historique.

Les messages radio martelés depuis des jours, alertant sur les risques inhérents à toute foule énorme, ont sans doute découragé bien des Sud-Africains. Le manque de temps et d'argent aussi. «Il y a des bus gratuits mais ils sont loin. Pour venir, il faudrait que je paie 11 rands (80 centimes). C'est trop», prévenait, la veille, Kimberley, dans sa petite maison de Soweto. Elle est r...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant