L'activité manufacturière progresse en zone euro, sauf en France

le
10
L'ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE EN HAUSSE EN ZONE EURO, SAUF EN FRANCE
L'ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE EN HAUSSE EN ZONE EURO, SAUF EN FRANCE

PARIS/LONDRES (Reuters) - L'activité manufacturière en zone euro a progressé en décembre à son rythme le plus élevé en plus de deux ans et demi, portée par une croissance soutenue en Allemagne et en Italie, tandis que la situation s'est dégradée en France, montrent jeudi les résultats définitifs de l'enquête Markit auprès des directeurs d'achats.

L'indice PMI établi par Markit de la zone euro a été confirmé à 52,7 pour le mois dernier, son plus haut niveau depuis mai 2011, après un indice à 51,6 au mois de novembre.

La composante de la production a progressé à 54,9, également au plus haut depuis mai 2011. Les commandes nouvelles ont connu leur meilleur rythme de croissance depuis avril 2011 - à 54,1 - et les réductions d'emplois ont été quasi interrompues.

Le sentiment est positif dans l'ensemble des pays de la zone euro à l'exception de la France, où l'activité manufacturière s'est contractée à son rythme le plus fort en sept mois avec un indice PMI à 47,0 contre 48,4 en novembre et 47,1 en première estimation.

"Le renforcement de la croissance du secteur manufacturier favorise une consolidation de la reprise au sein de la zone euro", commente Chris Williamson, responsable de la recherche économique chez Markit.

"Les fabricants faisant état d'une nouvelle hausse du volume global des nouvelles commandes, des ventes à l'export et des arriérés de production, le décor semble posé pour un bon début d'année 2014", ajoute-t-il. "Le secteur manufacturier devrait en effet pouvoir soutenir une reprise notable, bien que modérée, de l'économie mondiale."

L'économiste salue également une légère progression des prix enregistrée en décembre dans la zone euro, témoignant selon lui d'une amélioration du pouvoir de tarification des entreprises.

Le faible rythme d'inflation en zone euro, tout juste à 0,9% en novembre, préoccupe les responsable de la Banque centrale européenne. Les indices manufacturiers suggèrent un essoufflement des tendances à la désinflation, du moins dans les secteurs manufacturiers.

DÉGRADATION DE L'EXPORT EN FRANCE

Selon Markit, l'enquête de décembre "est conforme à un taux de croissance trimestriel de la production d'environ 1% au quatrième trimestre 2013".

Mais malgré l'amélioration de la situation en Italie et en Espagne, très touchés par la crise, la reprise en zone euro pourrait être entravée par la faiblesse de la France.

"Alors qu'en Allemagne, en Italie et en Espagne, la production manufacturière enregistre sa plus forte croissance depuis le premier semestre 2011, soutenue à différents degrés par une hausse des exportations, la France observe quant à elle une contraction plus soutenue de son activité manufacturière résultant en partie d'une détérioration croissante des ventes à l'export", commente Chris Williamson.

"Cette tendance illustre le problème majeur de compétitivité auquel sont confrontés les fabricants français", ajoute-t-il.

En Allemagne, le secteur manufacturier a connu sa plus forte croissance depuis juin 2011, avec un indice à 54,3 contre 52,7 en novembre et une estimation "flash" à 54,2.

En Italie, l'activité a poursuivi son redressement en fin d'année, les créations d'emplois et les nouvelles commandes ayant connu leur rythme de croissance le plus élevé en plus de deux ans et demi, ouvrant la voie à un début de reprise en 2014. L'indice PMI Markit/ADACI a atteint 53,3 après 51,4 en novembre (consensus Reuters à 51,8).

En Espagne, l'activité manufacturière a légèrement progressé, après une contraction en novembre, avec un indice à 50,8 contre 48,6.

Hors zone euro, l'indice PMI a légèrement reculé en Grande-Bretagne, à 57,3 (consensus 58,0), mais le niveau de 58,1 atteint en novembre constituait un plus haut de trois ans.

Andy Bruce, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • boyaciya le jeudi 2 jan 2014 à 14:58

    il faut casser du patron ..........Reponse des patrons il faut se casser................RESULTAT ......La France devient le tiers monde

  • boyaciya le jeudi 2 jan 2014 à 14:55

    payez payez et payez de toute façon l'argent est facile a gagner il suffit de décider d'augmenter le CA et la marge comme les politiques avec les impotszut ça ne marche pas pareil

  • M9722583 le jeudi 2 jan 2014 à 14:43

    Allez courage mes bien chers compatriotes, vous n'avez plus que 3.5 ans à supporter Camembert 1er.

  • fbordach le jeudi 2 jan 2014 à 14:27

    Les petits-fours ont été mangés. L’allocution du Président est terminée. Les ordres de mission pour cette nouvelle année sont partis : c’est décidé, 2014, ce sera 2013, mais en plus grand, plus fort, plus loin. Pour ceux qui le peuvent : fuyez. Pour les autres, tremblez. Que vous ayez fui ou que vous trembliez, de toute façon, ce pays est foutu.

  • M8637171 le jeudi 2 jan 2014 à 13:44

    Sarko avait commencé les réformes. Pourtant il avait tous les syndicats, les fonctionnaires et les partis de gauche contre sa politique. Il faut souhaiter qu'ils comprennent leur erreurs sinon la désindustrialisation va se poursuivre, les inégalités vont s'accentuer, la pauvreté va exploser.

  • ANOSRA le jeudi 2 jan 2014 à 12:36

    Sans réformes de fonds et sans allègement du poids des services publics destructeurs d'emplois marchands par les charges induites, les économistes objectifs avaient prévu que la France serait la dernière à remonter la pente! La démonstration est faite et le petit blagueur commence seulement à en prendre conscience, mais trop tard, le mal est fait et durable !!!

  • dmorvan4 le jeudi 2 jan 2014 à 11:39

    Sans compter ses pactes de ci et ses pactes de çà. Attention accrochons nous car les chocs et les pactes vont fleurir.

  • M7693081 le jeudi 2 jan 2014 à 11:26

    .... Oui vous avez dit bizarre... pourtant Brico 1er a tout pour réussir: une boite à outils super sous le" Sapin", des chocs et rechocs de simplification, un sabre pour Noël pour tailler dans les dépenses????, m'enfin il a tout pour réussir ce petit drôle de blageur!!!

  • dub22 le jeudi 2 jan 2014 à 11:09

    Quel décalage entre les voeux de Moi Ier et la réalité!!!!!! Ca ne va pas pouvoir continuer ainsi pendant encore trois ans!!!!!

  • bd2903 le jeudi 2 jan 2014 à 10:53

    Bizarre non ?????