L'activité des lobbies davantage encadrée à l'Assemblée

le
0
Pour être officiellement reconnus, les représentants d'intérêts devront désormais indiquer les honoraires qu'ils perçoivent. Leur accès au Palais Bourbon sera limité.

La transparence est à la mode à l'Assemblée nationale. Deux semaines après l'adoption définitive de la loi sur la moralisation de la vie publique, un nouveau règlement encadrant l'activité des représentants d'intérêts va entrer en vigueur. Ces dispositions sont largement inspirées du rapport sur le travail des lobbyistes remis en mars par le député de Saône-et-Loire Christophe Sirugue. Entreprises, associations, ONG, syndicats... l'objectif du socialiste était de mieux contrôler les groupes de pressions qui cherchent à influencer les parlementaires.

Depuis 2009, pour être officiellement reconnus et avoir librement accès au Palais Bourbon, les représentants d'intérêts pouvaient s'inscrire sur la base du volontariat dans un registre, publié sur le site internet de l'Assemblée. Un disposit...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant