L'activité dans les services ralentit moins vite

le
0
L'ACTIVITÉ DANS LES SERVICES RALENTIT MOINS VITE
L'ACTIVITÉ DANS LES SERVICES RALENTIT MOINS VITE

PARIS (Reuters) - L'activité dans le secteur privé français s'est à nouveau contractée en janvier, bien qu'à un rythme plus modéré que les mois précédents.

Selon les résultats définitifs publiés mercredi par Markit, l'indice PMI composite, qui combine l'industrie et les services, s'est inscrit à 48,9, un niveau supérieur à l'estimation de 48,5 donnée le 23 janvier, contre 47,3 en décembre.

L'indice du secteur des services est ressorti également à 48,9 contre 48,6 en estimation "flash" et après 47,8 en décembre.

Celui du secteur manufacturier, publié lundi, avait progressé encore plus nettement après son trou d'air de fin 2013 pour atteindre 49,3, tout en restant sous 50, la marque qui sépare contraction et croissance.

Si la contraction du secteur des services marque le pas, Jack Kennedy, économiste de Markit, souligne une analyse plus approfondie des diverses composantes de l'indice "ne donne guère matière à se réjouir."

"Le rythme des suppressions de postes s'accélère tandis que l'écart entre la courbe des prix payés et celle des prix facturés se creuse, tendance synonyme de pressions sur les marges bénéficiaires des entreprises", dit-il dans un communiqué.

"Le secteur ne donne donc, dans l'ensemble, que peu de signes de retour à une conjoncture plus favorable, comme en témoignent les perspectives d'activité des entreprises qui restent faibles au regard des données historiques de l'enquête", ajoute-t-il.

Yann Le Guernigou

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant