L'activité d'Areva accélère, carnet de commandes record

le
0
VENTES EN HAUSSE ET CARNET DE COMMANDES RECORD POUR AREVA SUR 9 MOIS
VENTES EN HAUSSE ET CARNET DE COMMANDES RECORD POUR AREVA SUR 9 MOIS

PARIS (Reuters) - Areva a fait état jeudi d'une hausse de 10% de ses ventes sur les neuf premiers mois de 2012, le carnet de commandes du spécialiste public du nucléaire atteignant par ailleurs un niveau record à fin septembre.

A données comparables (périmètre et taux de change constants), son chiffre d'affaires a progressé de 8,5% pour s'établir à 6.542 millions d'euros. Les ventes de l'activité Mines ont bondi de 31,3% (+28,0% à données comparables) tirées par une progression de 13% des volumes et la hausse du prix de vente moyen de l'uranium.

Le chiffre d'affaires de l'activité Réacteurs et services ne progresse que de 2,6% (+2,1% à données comparables), affecté notamment par le retard du réacteur nucléaire EPR d'Olkiluoto 3 (OL3) en Finlande, sur lequel le groupe avait passé une provision supplémentaire de 300 millions d'euros dans ses comptes du premier semestre.

Le carnet de commandes, à 47 milliards d'euros au 30 septembre, est en hausse de 10,1% sur 12 mois, atteignant un niveau record depuis la création du groupe, précise Areva dans un communiqué.

Les prises de commandes sur les neuf premiers mois de l'année sont en hausse de 87% par rapport à la période correspondante de 2011.

Areva, dont l'Etat français et le Commissariat à l'énergie atomique détiennent ensemble 83% du capital, avait relevé fin juillet ses prévisions financières pour 2012, visant des ventes en croissance de 4% à 6% pour ses activités nucléaires et un résultat brut d'exploitation retraité de son programme de cessions supérieur à 950 millions d'euros.

Avec l'annonce, lundi, de négociations exclusives avec le fonds d'investissement français Astorg pour lui céder Canberra, sa filiale américaine de mesure de la radioactivité, Areva a pratiquement réalisé son programme de cessions d'au moins 1,2 milliard d'euros.

L'action Areva a clôturé jeudi en recul de 0,91% à 13,62 euros, faisant ressortir une capitalisation boursière de près de 5,22 milliards. Le titre accuse une baisse de 28,7% depuis le début de l'année après une chute de 47,21% en 2011.

Benjamin Mallet et Marc Joanny, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant