L'activité cérébrale prévient la démence

le
0
Un entraînement cognitif basé sur un large spectre d'activités peut prévenir le déclin mental chez les sujets âgés en bonne santé et encore en pleine possession de leurs moyens.

L'entraînement cognitif, comme la pratique du puzzle, les activités artisanales ou les techniques de stimulation de la mémoire, permet de réduire le risque de survenue et le rythme de progression de la démence sénile. Une nouvelle étude chinoise publiée par le journal BMC Medicine vient de montrer comment ces activités sont capables d'améliorer les capacités de raisonnement, de mémorisation et de langage d'adultes âgés et en bonne santé physique et mentale.

On estime qu'en 2050, le nombre de personnes âgées de plus de 65 ans atteindra 1,1 milliard de par le monde. Or, parmi elles, 37 millions seront atteintes de démence. D'où l'intérêt des travaux dirigés par les professeurs Chunbo Li et Wenyuan Wu qui visaient à mieux comprendre les effets d'un entraînement cognitif préventif, jusqu'alors mal connus.

Les personnes qui ont participé à l'essai avaient entre 65 et 75 ans et disposaient d'une vue, d'une ouïe et d'une aptitude à communiquer suffisantes pour...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant