L'actionnariat salarié

le
0

Différents mécanismes d'acquisition d'actions

L'expression « actionnariat salarié » fait référence aux mécanismes d'acquisition d'actions offerts par une entreprise à ses salariés. Cet actionnariat salarié, qui propose des conditions préférentielles d'acquisition se différencie donc de l'achat direct d'actions sur le marché boursier. Ces dispositifs facultatifs sont à considérer comme de l'épargne salariale. Ils visent à intéresser les salariés à la performance de l'entreprise.

Les entreprises ont à leur disposition plusieurs mécanismes leur permettant de proposer des actions à leurs salariés. Elles peuvent notamment avoir recours à :

- l'augmentation de capital ou la vente d'actions existantes réservées aux salariés ;

- l'attribution d'actions dans le cadre de la participation ;

- la distribution d'actions gratuites ;

- l'attribution de stock options (options de souscription ou d'achat d'actions) ;

- la privatisation d'une entreprise publique.

Des conditions préférentielles

Les conditions d'acquisition des actions offertes dans le cadre de ces différents dispositifs sont préférentielles. En effet, elles peuvent être accompagnées d'un rabais sur le prix (décote) ou un complément de versement de l'entreprise (abondement).

De plus, les actions sont généralement reversées dans un Plan d'Épargne Entreprise (PEE) et bénéficient des avantages fiscaux liés à leur blocage pendant 5 ans.

L'actionnariat salarié en France

La France est l'un des pays européens où les entreprises utilisent le plus les mécanismes d'actionnariat salarié. Ce sont majoritairement les grandes sociétés (cotées au CAC 40) qui y ont recours. Mais quelques PME innovantes à fort potentiel de développement le proposent aussi, via le dispositif de stock options.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant