L'action Carrefour s'envole sur une rumeur de changement de PDG

le
1
BOND DU TITRE CARREFOUR SUR RUMEUR DE CHANGEMENT DE DIRECTION
BOND DU TITRE CARREFOUR SUR RUMEUR DE CHANGEMENT DE DIRECTION

PARIS (Reuters) - L'action Carrefour s'est hissée jeudi en tête des hausses du CAC 40 après une information du journal Linéaires annonçant le départ de l'actuel PDG, Lars Olofsson, et son remplacement par Georges Plassat, le patron du groupe Vivarte, dès le week-end prochain.

Ni Carrefour ni Vivarte n'ont souhaité commenter l'information mais, selon des sources contactées par Reuters, les négociations entre Carrefour et Georges Plassat sont toujours en cours.

Critiqué en interne comme en externe après les résultats décevants de plusieurs initiatives stratégiques et une série d'avertissements sur les résultats du groupe, Lars Olofsson est sur la sellette depuis l'été dernier.

Il lui est notamment reproché de ne pas avoir su enrayer le recul des ventes de Carrefour en France, tandis que le déploiement du nouveau concept d'hypermarchés "Planet" n'a pas convaincu.

Ce projet emblématique de la stratégie de Lars Olofsson, présenté comme la pierre angulaire du redressement des performances en Europe, pourrait être drastiquement revu à la baisse, ce qui constituerait un échec majeur pour lui.

"Plassat pourrait être nommé à la tête de Carrefour ce week-end, un changement très attendu", a déclaré un trader parisien qui, comme plusieurs de ses collègues, évoque l'information de Linéaires.

Pour un analyste financier, "si cette nouvelle se confirme, elle pourrait être bien interprétée par le marché compte tenu du professionnalisme reconnu de Plassat et de sa très bonne connaissance de la grande distribution".

"Ce catalyseur pourrait toutefois être de courte durée car les problèmes de Carrefour ne disparaîtront pas avec l'arrivée d'un nouveau PDG", avertit-il néanmoins.

A 12h38, l'action Carrefour affichait un bond de 6,39% à 17,9650 euros alors que le CAC 40 avançait de 0,75%.

Selon les informations de Reuters, Georges Plassat aurait déjà décliné une offre de Carrefour l'année dernière mais il a repris depuis les négociations avec le géant de la distribution.

"Il est bien prêt à prendre la tête de Carrefour, mais il doit négocier sa sortie de Vivarte avec Charterhouse et cela prend un peu de temps", soulignait récemment une source proche du dossier.

Georges Plassat a investi plusieurs dizaines de millions d'euros dans le rachat de Vivarte aux côtés des fonds d'investissement Sagard et Charterhouse, dans le cadre d'un LBO (leveraged buy-out, rachat par endettement) estimé à 3,3 milliards d'euros, réalisé en pleine bulle du crédit.

Son départ de Vivarte n'aurait pas les faveurs des créanciers du groupe de chaussures et d'habillement (André, Minelli, la Halle aux vêtements, Kookaï, Chevignon), qui souhaiteraient le voir rester aux commandes jusqu'à ce que Vivarte soit revendu ou sa dette refinancée.

Les conditions actuelles de marché ne sont guère favorables à une revente de Vivarte ou au refinancement de sa dette bancaire. La situation comptable de la société est jugée inquiétante par certains observateurs et ses obligations se traitent avec une décote importante sur les marchés secondaires.

Raoul Sachs, Dominique Vidalon, Blaise Robinson, Julien Ponthus et Pascale Denis, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lan8dy le jeudi 26 jan 2012 à 13:27

    pas bon Lars Olofsson, mais il va toucher le gros lot. C'est ça qui ne va pas Nicolas !!!!