L'accord UE-Turquie approuvé par les Vingt-Huit

le
0
    BRUXELLES, 18 mars (Reuters) - L'accord entre l'Union 
européenne et la Turquie pour freiner les arrivées de migrants 
et réfugiés dans l'UE a été approuvé vendredi par les chefs 
d'Etat et de gouvernement des Vingt-Huit, annonce le Premier 
ministre finlandais Juha Sipilä.  
    Selon le Premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka, l'accord 
passé avec Ankara entrera en vigueur ce dimanche.  
    Un haut responsable turc a déclaré pour sa part que les 
premiers retours de migrants vers la Turquie commenceraient le 4 
avril.  
    "L'accord avec la Turquie a été approuvé", a déclaré le chef 
du gouvernement finlandais sur son compte Twitter.  
    Sur le même réseau social, Bohyslav Sobotka a écrit : 
"Accord avec la Turquie approuvé. Tous les immigrants illégaux 
qui arrivent en Grèce en provenance de la Turquie à partir du 20 
mars seront reconduits!" 
    Les dirigeants de l'Union européenne se sont mis d'accord 
jeudi soir à Bruxelles sur une série de propositions visant à 
trouver avec la Turquie une solution pérenne pour tarir le flux 
de migrants qui frappe à la porte de l'Europe. 
    Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a présenté le 
projet vendredi au Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu.  
    "Tusk est prêt à mettre le projet sur la table pour tous les 
dirigeants de l'UE et recommande son adoption sur les bases des 
négociations qui ont eu lieu avec la Turquie dans la nuit et 
aujourd'hui", a rapporté une source européenne.  
    L'accord prévoit le retour en Turquie de toutes les 
personnes arrivant illégalement sur les îles grecques de la mer 
Egée, selon le principe du "un pour un": pour chaque Syrien 
ainsi reconduit en Turquie, un Syrien réfugié en Turquie serait 
accueilli dans un Etat membre de l'Union. 
    En échange de la contribution d'Ankara à la résolution de la 
crise migratoire, la Turquie espère obtenir une aide financière 
supplémentaire de la part de l'Europe -- qui lui a déjà promis 
trois milliards d'euros --, la libéralisation des visas pour les 
citoyens turcs et l'accélération du processus d'adhésion de la 
Turquie à l'UE.   
 
 (Elizabeth Pineau, Jan Strupczewski, Gabriela Baczynska, édité 
par Jean-Stéphane Brosse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant