L'accord sur le marché du travail sera décisif

le
0
DÉCRYTAGE - En pointant les « rigidités structurelles du marché du travail » hexagonal, S&P fait porter sur les épaules des syndicats et du patronat la responsabilité d'une probable future dégradation de la France.

François Hollande peut respirer, du moins provisoirement... Après Moody's lundi, c'est maintenant au tour de S & P de mettre implicitement la pression sur les partenaires sociaux, plus que jamais condamnés à parvenir à un accord global dans le cadre de leur négociation sur la sécurisation de l'emploi. En mettant en avant les «rigidités structurelles du marché du travail» hexagonal, et en faisant de ces rigidités surtout l'une des causes de l'«érosion significative de la compétitivité coût et non-coût de l'économie française», la plus célèbre des agences de notation fait ainsi porter sur les épaules des syndicats et du patronat la responsabilité d'une probable future dégradation de la France en cas d'échec de leurs discussions.

L'enje...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant