L'accord de vente de 24 Rafale au Qatar officiellement signé

le , mis à jour à 12:16
4
SIGNATURE OFFICIELLE AU QATAR DE L'ACCORD SUR LA VENTE DE 24 RAFALE
SIGNATURE OFFICIELLE AU QATAR DE L'ACCORD SUR LA VENTE DE 24 RAFALE

par John Irish

DOHA (Reuters) - La France a signé lundi à Doha le contrat de vente de 24 Rafale avec le Qatar, troisième contrat à l'exportation de l'avion de combat de Dassault Aviation depuis le début de l'année après ceux conclus avec l'Egypte et l'Inde.

François Hollande avait fait pour l'occasion le déplacement à Doha pour assister, aux côtés de l'émir du Qatar Cheikh Tamin ben Hamad Al Thani, à la signature officielle de ce contrat d'un montant de 6,3 milliards d'euros qui comprend également des missiles fournis par MBDA.

"Good choice (bon choix)", a dit le chef de l'Etat français au général qatari Ahmad al Maliki, chargé de la sélection et de l'acquisition du nouvel avion de combat, après la signature.

Les livraisons de Rafale commenceront à la mi-2018 au rythme d'un par mois, onze par an, selon le ministère de la Défense.

Un second accord confidentiel et d'Etat à Etat portant sur la formation de 36 pilotes et d'une centaine de mécaniciens et traitant également de la question de l'instruction d'officiers de renseignement a également été signé lundi par le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian et son homologue qatari, le général al Attiyah.

"C'est une satisfaction pour Dassault, une grande satisfaction pour l'équipe de France", a déclaré le PDG de Dassault Aviation Eric Trappier à la presse, avant la signature. "C'est de bon augure pour tous les pays de la région parce que tout le monde va voir les capacités du Rafale".

"Le Rafale était en opération dans certains autres pays pas très loin d'ici", a-t-il ajouté. "Donc c'est l'occasion de le voir. Et demain, avec l'arrivée de ce contrat ici au Qatar, ça va être l'occasion de donner des idées à d'autres, bien sûr."

CHANGEMENT DE DONNE

Le contrat conclu avec le Qatar porte à 84 le nombre de Rafale vendus en 2015.

Un contrat pour 24 avions a été signé avec l'Egypte en février et un accord a été trouvé pour la livraison de 36 appareils à l'Inde.

Des discussions ont également lieu avec les Emirats arabes unis, où s'est rendu Jean-Yves Le Drian dimanche, et qui pourraient commander jusqu'à 60 avions.

"Tout s'est bien déroulé", selon deux sources diplomatiques françaises qui n'ont pas souhaité en dire plus sur l'entretien.

Le succès récent du Rafale, qui ne s'était pas vendu avant cette année, a changé la donne, ajoute un responsable impliqué dans les discussions.

"S'ils veulent l'avion vite il faudra pay‎er, le rapport de force a changé", dit-il.

Concernant le Koweït, le dialogue n'a pas encore été amorcé, précise-t-on.

La France discute en outre avec la Malaisie pour un marché de 16 Rafale, selon une source proche du dossier.

(avec Marine Pennetier à Paris, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Gordon. le lundi 4 mai 2015 à 16:06

    Avec un Euro qui a perdu -30 % c'est les soldes. Rien à voir avec nos politicards incompétents ca aurait pu tomber sur n'importe lequel, la preuve c'est tombé sur Normal 1er...

  • aborg le lundi 4 mai 2015 à 15:13

    C'est toujours mieux que Sarko qui s'était pavané après les soit disant signatures avec l'Inde et le Brésil en son temps (et qui n'avait en réalité jamais été conclu ...).La au moins on est sur du réel

  • frenchto le lundi 4 mai 2015 à 13:54

    super

  • cmoineau le lundi 4 mai 2015 à 13:35

    Je vois qu'il n'y a pas beaucoup de femmes qui l'accompagnent. Au fait les contrats du rafale va nous couter combien?