L'accord de libre-échange UE-Ukraine déclenche l'ire de Moscou

le
0
L'union douanière serait mise en place après la signature de l'accord d'association, le 28 novembre à Vilnius.

Les menaces russes ne sont même pas voilées. Si l'Ukraine signe un accord de libre-échange avec l'Union européenne (UE), «nous allons continuer à être amis, à faire du commerce, mais cela sera un commerce (...) sans aucun privilège, peut-être même au contraire avec des restrictions», a averti lundi le premier ministre russe, Dmitri Medvedev, dans une posture digne de son mentor, Vladimir Poutine.

La semaine dernière, le gouvernement ukrainien, pourtant divisé entre pro-Russes et pro-Européens, a décidé de signer l'accord de libre-échange avec l'UE, dont les négociations ont été conclues fin 2011. Lundi, les représentants des Vingt-Huit, réunis à Vilnius, ont donné un coup d'accélérateur à ce rapprochement avec l'ex-république soviétique de 45 millions de consommateurs. Ils ont décidé que si l'accord d'association était signé lors du sommet d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant