L'accord de Lausanne salué lors de la prière du vendredi à Téhéran

le
2

DUBAI/BEYROUTH, 3 avril (Reuters) - L'ayatollah Mohammad Emami-Kashani, choisi vendredi pour diriger la grande prière hebdomadaire à l'université de Téhéran, a salué l'accord-cadre sur le programme nucléaire iranien conclu la veille avec les grandes puissances. Le choix des personnalités appelées à exercer cette fonction et la teneur de leurs sermons relèvent souvent des collaborateurs directs de l'ayatollah Ali Khameneï, guide suprême de la Révolution iranienne, qui ne s'est pas encore exprimé au sujet de l'accord de Lausanne. "Les négociateurs sont fermes, sages et calmes. Le guide suprême soutient ces représentants", a déclaré Mohammad Emami-Kashani, invitant les fidèles à féliciter le président Hassan Rohani, à l'origine de l'ouverture des discussions avec les grandes puissances, et le chef de la diplomatie Mohammad Javad Zarif, qui a les a dirigées. "Si vous ne tenez pas parole, l'Iran ne tiendra pas la sienne", a-t-il toutefois averti, s'adressant indirectement aux Etats membres du groupe "P5+1" qui réunit les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, la Russie, la Chine et l'Allemagne. Il s'exprimait derrière un pupitre sur lequel on pouvait lire : "Nous mettrons l'Amérique à nos pieds", une promesse de l'ayatollah Ruhola Khomeini, fondateur de la République islamique. (Sam Wilkin et Badak Dehghanpisheh, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le vendredi 3 avr 2015 à 15:20

    c'est une victoire du peuple iraniens menacé à l'est par les missiles existant au Pakistan (potentiellement Ta lib an...), à l'ouest par les missiles existant en Israël et par les troupes de l'E I que soutient objectivement le régime Turc dans sa lutte contre les K ur des. Je ne vois aucun pays dans le monde qui ait un besoin plus urgentissime de se doter des moyens de défense adéquats ! Obama et Kerry l'ont bien compris, eux

  • birmon le vendredi 3 avr 2015 à 15:13

    Cet accord est une victoire de l'Islam contre les Israélites, contre les intérêts occidentaux et un risque majeur pour la paix.