L'accord commercial UE-USA torpillé par le Congrès américain

le
0

Harry Reid, le chef de la majorité démocrate au Sénat, s'oppose à la procédure accélérée, réclamée par la Maison-Blanche pour hâter les négociations commerciales avec l'Union européenne ou avec les pays du Pacifique. Un camouflet pour Barack Obama.

De notre correspondant à Washington

Le leader de la majorité démocrate du Sénat ne veut pas aider la Maison-Blanche à négocier des accords commerciaux. En déclarant qu'il était «contre la procédure accélérée» indispensable à l'approbation sans amendement par le Congrès de tout accord commercial, Harry Reid, allié indispensable de Barack Obama au Congrès, torpille deux négociations.

La première concerne le «Trans-Pacific Partnership» (TPP). Engagée avec douze pays asiatiques dont le Japon et la Corée, depuis plusieurs années elle était censée aboutir l'an dernier. La seconde, baptisée «Transatlantic Trade and Investment Partnership» (TTIP) a été lancée en juillet dernier avec l'Union européenne.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant